Les IST sont des maladies principalement contractées lors des rapports sexuels.Sur le plan épidémiologique, les IST sont très fréquentes environ 330 millions de personnes infectées.
Les IST se transmettent essentiellement :

  • Par la voie sexuelle dans 90% des cas, cette transmission peut se faire au cours des rapports homo ou hétérosexuels ;
  • Par la voie transplacentaire au cours de la grossesse (syphilis), à l’accouchement (gonocoque, chlamydiae) ou après l’accouchement au cours de l’allaitement (VIH).
  • Par la voie sanguine: transfusion de sang ou de dérivés sanguins contaminés

Les IST couramment rencontrées sont : l’Hépatite B et C ; le SIDA ; le Chancre mou ; la Gonorrhée, le Chlamydias, leSyphili, l’Herpès génitale, le Condylome.
Signes majeurs

  • Écoulement vaginal et/ ou douleur abdominale basse ;
  • Ulcérations génitales ;
  • Écoulement urétral et/ou dysurie ;
  • Tuméfaction du scrotum ;
  • Bubon inguinal.
Chez l'homme      
Chez la Femme      

Conséquences des IST :

  • Chez l’homme : L'épididymite, le rétrécissement urétral, la stérilité 
  • Chez la femme :Le syndrome inflammatoire pelvien (SIP) , les avortements et les accouchements prématurés, la grossesse extra-utérine, la sstérilité, le cancer du col  
  • Chez le nouveau-né : La conjonctivite néonatale, le faible poids à la naissance, les infections pulmonaires, la syphilis congénitale, l’Herpès congénital

S’agissant de tout le monde, il y a le VIH et la mort.
La lutte efficace contre les IST peut contribuer à prévenir l’épidémie du VIH dans les pays à faible prévalence comme le Mali, et peut aussi contribuer à réduire l’étendue et l’impact de l’épidémie dans les zones où l’infection par VIH est déjà très répandue.